Formation et Éthique

Comment choisir son ou sa kinésiologue ?

La kinésiologie, comme l’ostéopathie avant 2002, n’est pas encore réglementée par l’état. N’importe qui peut s’installer professionnellement et se dire kinésiologue. Pas très rassurant n’est ce pas ? Des organismes comme la FFK, Fédération Française de Kinésiologie, ont défini des critères à examiner pour vous garantir des praticiens et praticiennes de qualité.

Pour faire votre choix, je vous propose de vous baser sur ces 3 éléments : une formation solide, une éthique claire et une personnalité qui vous plait.

Ma formation

  • Je me suis formée pendant 2 ans sur plus de 500h, à 4 branches de la kinésiologie appliquée : Brain Gym, Touch For Health, 3 in 1 concepts, Kinésiologie Harmonique. Cliquez ici pour en savoir plus.

  • J’ai passé avec succès 1 examen écrit et 2 examens pratiques, sous forme de séances réelles devant un jury.

  • J’ai rédigé un compte rendu détaillé de 50 séances dispensées durant ma formation.

  • J’ai rédigé un mémoire que j’ai présenté devant un jury, relatant comment j’ai accompagné une quinzaine de séances sur un thème que j’avais choisi : s’approprier ou se ré approprier nos identités sexuées.

Mon éthique

  • Je m’engage à ne pas établir de diagnostic, de prescription ou vous conseiller de modifier votre traitement médical. Je ne suis ni médecin ni psychiatre, et je le sais !
  • Je m’engage à respecter les lois et les Droits de l’Homme ;
  • Je m’engage à traiter chaque personne avec courtoisie, respect et dignité, sans aucune discrimination ;
  • Je m’engage à respecter le secret professionnel sur le contenu de nos séances, sauf exceptions prévues par la loi ;
  • Je m’engage à vous laisser libre du nombre et de la fréquence de nos séances.
  • Je m’engage à vous informer si j’utilise des techniques hors kinésiologie.

Ma personnalité

  • Je cultive l‘écoute, la douceur et la bienveillance;
  • J’ai vécu et entendu beaucoup de choses, je ne suis pas là pour juger ou faire la morale, mais pour vous aider;
  • Je souhaite vous rendre responsable et autonome, pas vous infantiliser, vous rendre dépendant ou exercer un quelconque pouvoir;
  • Je respecte votre droit de ne pas me raconter certains éléments de votre vie:
  • Je ne me place pas en personne supérieure qui sait mieux que vous, je vous accompagne et vous fais des propositions, c’est vous qui savez et qui décidez;
  • Je mets l’accent sur vos talents et vos solutions.