Plus d’infos sur la kinésiologie

Historique

La kinésiologie a pris naissance au début des années 1960 via les travaux du docteur Georges Goodheart, chiropracteur américain, qui a établi des liens fiables entre les muscles, les organes et les méridiens d’acupuncture. Sur la base du test musculaire, d’autres branches ont ensuite été développées. Vous pouvez en découvrir 4 ci dessous.

Le test musculaire

Le test musculaire est l’outil privilégié de la kinésiologie et peut être utilisé comme une boussole en s’appuyant sur 2 constats : nos muscles réagissent au stress et notre mémoire est bien plus vaste que nos souvenirs conscients.  Quand un muscle en bonne santé lâche lors d’une faible pression, il nous indique que le sujet évoqué est stressant et qu’il est pertinent d’explorer dans cette direction.

Les différentes branches de la kinésiologie

Brain Gym

Ou éducation kinesthésique met le cerveau et le corps dans  les meilleurs conditions pour apprendre et faire face à la vie via des mouvements simples et ludiques. Très connue pour ses excellents résultats face aux difficultés scolaires, cette branche a un champ d’action bien plus vaste.

Touch For Health

Ou santé par le toucher teste différents muscles pour faire un tour d’horizon des méridiens d’acupuncture impactés par le stress. Les rééquilibrer nous redonne de l’énergie, de la clarté et les ressources pour mettre en place des changements dans notre vie.

3 in 1 concepts

Lors des séances de 3 en 1, nous revisitons un moment difficile où un mécanisme de défense s’est mis en place pour nous protéger. Utile dans le passé, il nous entrave dans le présent. En le transformant en douceur, nous pouvons réduire le stress, retrouver motivation, confiance, et liberté de choix.

Harmonique

Nous allons à la pêche aux informations de toutes sortes : émotions, schémas, obstacles, barrières, comportements hérités de nos ancêtres…pour comprendre nos schémas de fonctionnement restrictifs et apprendre à mieux vivre en leur compagnie, sans leur laisser les commandes de nos vies.

Vision de l'humain

La kinésiologie considère qu’on ne peut pas séparer les différents aspects d’une personne, et cherche à prendre soin de l’émotionnel pour équilibrer l’ensemble, se sentir mieux dans sa tête, dans son corps, dans ses sentiments et pouvoir agir en accord avec nos valeurs et souhaits profonds.

Nous avons tous et toutes été blessé-e-s au cours de notre vie. Dans l’enfance, les émotions et les sensations corporelles sont tellement intenses qu’elles sont parfois insupportables. Pour y survivre, les enfants que nous étions ont cherché des stratégies, comme des explications souvent fausses et extrêmes (papa est en colère parce que je suis nul-le) ou des comportements  restrictifs (je ne dois plus jamais me tromper, ça fait trop de peine à maman). Stratégies efficaces, certes, mais contraignantes, très contraignantes. Une fois adulte, nous les avons oubliées, pourtant nous continuons à obéir à ces programmations. Et nous étouffons dans ces prisons, à l’intérieur desquelles nous revivons nos souffrances en boucle, sans trouver la sortie. La kinésiologie, en allant interroger la mémoire inconsciente, peut nous aider à identifier et débrancher ces programmations douloureuses. Nous retrouvons alors le plaisir et la joie de nous aimer, de nous assumer, de prendre notre juste place en cessant de nous excuser d’être qui nous sommes.

Comment choisir son ou sa kinésiologue ?

La kinésiologie, comme l’ostéopathie avant 2007, n’est pas reconnue officiellement et donc réglementée en France. N’importe qui peut donc se dire kinésiologue et s’installer. Pas très rassurant ! Pour choisir votre professionnel, je vous propose de vous baser sur ces trois critères : une formation solide, une éthique claire et une personnalité qui vous plait !